MOB.LIGNE9.INFO

Revue et suivi de la mobilisation contre la ligne 9 d'Enbridge

La ligne 9 d’Enbridge a été arrêtée manuellement (encore)

Photo: Di Atom (Facebook)

Photo: Di Atom (Facebook)

Mises à jour: The People vs Enbridge line 9 sur Facebook et RisingTideTor sur Twitter

(traduction du communiqué en anglais)

POUR DIFFUSION IMMEDIATE
Le 21 décembre 2015
___

La ligne 9 d’Enbridge a été arrêtée manuellement

Media Contact : Lindsay: 226-402-4708
Emplacement : 5461 Mandaumin Rd, Sarnia, ON

Ce matin, des individus ont arrêté le flot de pétrole dans l’oléoduc 9 (« ligne 9) d’Enbridge. À 7:30 du matin, les individus ont utilisé la roue manuelle sur le site d’une valve pour couper le flot de pétrole circulant dans la ligne 9, comme geste de protestation. Ils se sont cadenassés sur le site pour empêcher l’opération du pipeline.

La ligne 9 est un oléoduc de sables bitumineux fortement contesté qui a commencé à acheminer du brut plus tôt ce mois-ci, entre Sarnia et Montréal. Les personnes impliquées estiment que l’opération de la ligne 9 est une violation des droits souverains et issus de traités des communautés autochtones. «Il est clair que les projets reliés aux sables bitumineux représentent un génocide culturel et environnemental qui se déroule en ce moment-même.» estime Vanessa Gray. «Je défends la terre et l’eau parce qu’elles sont sacrées. J’ai le droit de m’opposer à tout ce qui menace mes traditions et ma culture.»

La ligne 9 a rencontré l’opposition de plusieurs des 18 Premières Nations le long de son tracé. La Première Nation des Chippewas de la Thames conteste présentement le pipeline devant la Cour Suprême, sur la base de non-consultation.

«Le fait que la ligne 9 soit présentement en opération ne fait qu’ajouter à l’urgence pour les gens d’agir. Je suis ici parce que les impacts négatifs de l’industrie pétrolière ont lieu maintenant, chaque jour.» dit Stone Stewart, un autre des individus embarrés sur le site de la valve.

Il est connu que les sables bitumineux sont la deuxième plus grande cause de déforestation au monde et contaminent de façon permanente plus de 7 millions de barils d’eau par jour. Localement, la Première Nation d’Aamjiwnaang connaît des ratios de sexe déséquilibrés et un haut taux de maladies respiratoires à cause des raffineries pétrochimiques avoisinantes.

«La couronne faillit à son obligation de consulter les Premières Nations à propos des pipelines.» dit Sarah Scanlon, un des individus impliqués. «En tant que colonisateurs et colonisatrices, c’est notre responsabilité de respecter les droits des autochtones sur leurs terres et de supporter celles et ceux qui protègent la terre et l’eau sur les lignes de front.»


Couverture médiatique :


2 Comments

  1. Please keep on fighting, the Earth must have some respect . To save money rich compagnies do not care about it. Hey rich peoples taxe some vacation in the Hamptons and leave the Earth alone, instead you should tank her for giving you so much !

  2. Shut it down

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2017 MOB.LIGNE9.INFO

Theme by Anders NorenUp ↑