Via Antidéveloppement :

Communiqué de presse- Montréal, 19 mars 2014- occupation de la chambre de commerce de l’est de Montréal.

Dans le cadre de la journée d’action contre la ligne 9, une manifestation anticapitaliste et anticolonialiste a occupé la Chambre de Commerce de l’Est de Montréal. Nous appelons à participer à cette journée d’actions au moment et de la façon qui vous semble la plus appropriée, en rupture radicale avec ces sociétés patriarcales, coloniales, capitalistes! Aujourd’hui et à tous les jours!

Lors des audiences de l’Office National de l’Énergie (ONÉ) en octobre 2013, la Chambre de commerce de l’est de Montréal (CCEM) s’est prononcée en faveur de cette inversion, au nom de ses 1200 membres. Parce qu’elle parle de création d’emploi, parce qu’elle parle du maintien du « tissu industriel », qui dépend d’un apport constant de pétrole à tout prix, la chambre de commerce a pu participer à ces audiences, en bonne représentante du monde des affaires. C’est ce que Enbridge recherche des interlocuteurs « crédibles et rationnels ».

Selon la directrice générale de la CCEM, approuver l’inversion de la ligne-9B, « c’est miser sur l’avenir de notre territoire, mais aussi et surtout sur l’avenir des familles qui y vivent et qui y travaillent ». On ne parle pas du même avenir, elle et nous. L’Association industrielle de l’est de Montréal, un membre proéminent de la CCEM, a même évoqué, dans son mémoire à l’ONÉ, le fantasme d’un « écosystème industriel » pour nier le caractère mortifère de l’industrie pétrochimique – de Montréal à Aamjiwnaang, ground zero de l’industrie pétrochimique mondiale.

Maintenant que l’inversion a été acceptée, la CCEM ajoute à l’hypocrisie en exigeant qu’Enbridge améliore « l’acceptabilité sociale» du projet. Pour que les citoyens bien dressés acceptent de partager les risques sans que ceux-ci ne soient diminués en aucune façon. Le désastre a déjà lieu, le développement est une pulsion pathologique.

Nous appelons à la résistance, là où vous êtes et à votre façon, contre l’écocide en cours. La ligne 9B n’est qu’un début, ils ne s’arrêteront pas là – et la résistance non plus.

Nous appelons à des occupations et à des actions directes, maintenant et à tous les jours.

En solidarité avec la résistance autochtone contre le développement et le génocide !

Contact : niquebecnicanada@riseup.net

Site Les pipelines ne passeront pas!